Accueil arrow Projets arrow Four CMS  
19-10-2017
Menu
Four CMS - Principe du four à refusion Version imprimable Suggérer par mail
(31 votes)
Écrit par Administrator   
06-11-2007
Index de l'article
Principe du four à refusion
Modifications du four traditionnel
Conception du boîtier de commande

Chapitre 3 : Conception du boîtier de commande

3.1       Choix technologiques et schémas

La mise en marche du four s’effectue par la commutation d’un relais série 40 fonctionnant sous 24V. L’actionnement de ce relais est lui-même contrôlé par un relais DIL en 5V, directement contrôlé par une sortie du microcontrôleur PIC (ces microcontrôleurs possèdent des sorties fort courant jusqu’à 20mA).

Image

Figure 8 : Relais de commande du four

L’alimentation électrique, puisée du secteur devra pouvoir fournir une tension de 24V (pour la commande du relais de puissance 250V@10A) et une alimentation de 5V pour l’électronique du contrôleur. Après adaptation de la tension avec un transformateur 24V@3,2VA, un pont redresseur fournit une tension quasi-continue de 24V. Un régulateur à découpage TL497A adapte la tension à ~7V, puis enfin un régulateur linéaire lisse et adapte la tension à 5V. Un fusible de 100 mA sur la tension secteur permet d’apporter une protection contre les courts-circuits.

Image

Figure 9 : Alimentation du boîtier de commande du four

La sonde de température est alimentée par une référence de courant (un LM317 monté en régulateur de courant), puis le signal est amplifié à l’aide d’un amplificateur opérationnel LM324 avant d’attaquer une entrée analogique du microcontrôleur.

Image

Figure 10 : Régulateur de courant et amplification de la tension de la sonde PT100

 Enfin, un afficheur LCD à interface 8 bits, deux boutons poussoirs et un encodeur numérique en quadrature de phase permettent l’interaction avec le circuit.

ImageImage

Image 

Figure 11 : Microcontrôleur PIC, afficheur LCD, boutons poussoirs et encodeur numérique

Le circuit a été réalisé en gravure simple face et ne comporte 9 straps. Les boutons, la molette et le LCD sont montés côté soudure (pour arriver en façade du boîtier).

Image

Figure 12 : Typon du circuit de gestion du four

Image

Figure 13 : Arrière de la façade présentant les circuits

Image

Figure 14 : Apperçu du boîtier de commande monté

3.2       Programme du circuit de commande

Le programme de gestion du four-CMS, permet d’étalonner la sonde (température selon la tension), mais aussi le four (inertie thermique pour l’asservissement), tous les paramètres de profil de la refusion et possède également un mode d’asservissement de température permettant de spécifier directement une température de consigne du four.

Outre les fonctions de base de temps, d’asservissement et de lecture/écriture des périphériques, l’architecture du programme est du type « machine à états ».

Image 

Figure 15 : Ordinogramme du programme de gestion du contrôleur du four-CMS

3.3       Conclusion

Le four-CMS fonctionne depuis le printemps 2006 et m’a déjà permis de souder un grand nombre de composants qui auraient été très difficile voire impossible à souder avec un fer traditionnel.

 



Dernière mise à jour : ( 11-04-2008 )
 
Webdesign by Webmedie.dk Ny hjemmeside